Accueil | Liens | Contact    
L'Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN à l'origine de la Franc-maçonnerie mixte
Maria Deraismes, militante des Droits de la femme et de l'enfant
et le Docteur Georges Martin, Sénateur, Conseiller Général de la
Seine et Conseiller Municipal de Paris, entreprirent des
campagnes en faveur des droits civils et politiques des femmes
et de la défense des droits des enfants opprimés. Fidèles au contexte politique français de l'époque, ils furent aussi très actifs dans la lutte contre l'intolérance alors surtout identifiée au cléricalisme et pour l'établissement d'une école neutre et respectueuse des idées de chacun.

Maria Deraismes fut initiée le 14 janvier 1882, à la Loge
"Les Libres Penseurs" du Pecq, petite ville à l'ouest de Paris.
Elle fut la première femme Franc-Maçon, incarnant ainsi l'égalité initiatique. Onze ans plus tard, le 4 avril 1893, Maria Deraismes
et Georges Martin, lui aussi Franc-maçon, créèrent à Paris, le premier Atelier Mixte. De cette " Loge-Mère " naîtra la Grande
Loge Symbolique Ecossaise " Le Droit Humain ", établissant
l'égalité de l'homme et de la femme, et qui donnera plus tard
à son tour naissance à l'Ordre Maçonnique Mixte International
" LE DROIT HUMAIN ".
 
Maria Deraismes s'éteint le 6 février 1894. La tâche d'organisation et de développement de l'Ordre revint alors au Docteur Georges Martin. Sa volonté énergique le conduira à se situer au-delà des frontières, des ethnies, des religions et des cultures. Il créa très tôt des Ateliers hors de France, en Suisse et en Angleterre. Le "DROIT HUMAIN" se répandit rapidement en Europe avant d'essaimer dans les autres parties du monde. Il exprime une intention généreuse découlant de l'idéal maçonnique: unir l'humanité, malgré toutes les barrières, les ethnies, la géopolitique, les religions et les cultures.
 
A l'heure actuelle, le "DROIT HUMAIN" est particulièrement bien implanté en Europe mais aussi bien présent en Afrique, sur le continent américain et même en Océanie. Depuis peu, des
Loges se développent au Proche-Orient.
 
Dans chaque pays, les Loges sont regroupées en une Fédération
ou Juridiction nationale. L'Ordre Maçonnique Mixte International
«LE DROIT HUMAIN» assure son unité en laissant à celles-ci une large autonomie et leur demande seulement de respecter sa Constitution Internationale. Quant aux Loges, elles doivent aussi respecter les règlements généraux de la Fédération à laquelle elles se rattachent et qui définissent l'organisation des Ateliers et de la Fédération elle-même.